|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
9 Personne(s) en ligne (8 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 9

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re : Claude Thirault avait dit aux autorités que Marc Dutroux construisait des caches: "Il m'a dit en montrant des filles: ça se vend bien"

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 09/06/2015 10:56:15

Par Jonathan Dellicour http://www.sudinfo.be/

« Dutroux construit des caches dans ses maisons pour y séquestrer des enfants », signale Claude Thirault, dès 1993, aux autorités. Le Carolo, indic pour la gendarmerie, a côtoyé le monstre de Marcinelle de très près. Si seulement ses informations avaient été prises en compte plus rapidement…

Il revient, pour nous, sur son parcours chaotique et les stigmates indélébiles de l’affaire Dutroux. « Aujourd’hui, je ne sais pas voir la photo des petites sans pleurer. Mon existence ne rime plus à rien, j’ai sombré dans l’alcoolisme. »

Claude Thirault fête son 49 e anniversaire aujourd’hui. Nous rencontrons l’homme dont les informations auraient pu changer le cours de l’histoire judiciaire belge chez lui, à Chênée (Liège). Une maison sans confort, avec deux pièces de vie. « Tout ce que je peux me payer après 20 ans de galère interminable… », commente-t-il avec un brin de gaîté, qu’il perdra au long de notre entretien.

« Il est venu frapper à ma porte, je ne le connaissais pas »


Ce Carolo d’origine est loin d’être un ange. Il le dit lui-même : il a fait de grosses conneries dans sa vie. Mais plus que tous ses regrets réunis, c’est le tsunami judiciaire Dutroux qui l’a irrémédiablement noyé. Depuis, impossible de remonter à la surface.

Le jeune Claude Thirault fait la connaissance de Marc Dutroux à l’aube des années 90, un propriétaire à qui il loue une maison de Montignies-sur-Sambre (Charleroi). « Un jour, il est venu frapper à ma porte pour se présenter, accompagné de Michelle Martin et de leur fils, Frédéric. Je ne le connaissais pas, pas plus que son passé de truand. On a un peu papoté, et comme j’avais travaillé dans le bâtiment, comme lui, il m’a emmené en voiture voir les travaux qu’il effectuait dans ses maisons. Sur le chemin du retour, nous avons croisé deux petites filles en rue. Je me souviendrai toute ma vie de ce qu’il m’a dit à ce moment : ‘Ça, c’est frais. Ça se vend très bien.’ J’ai directement été trouver la gendarmerie. Lorsque je leur ai dit le nom de Marc Dutroux, les gendarmes se sont montrés très intéressés, et m’ont demandé de devenir leur indic, de me faire ami avec lui. »
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
2 + 7 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10