|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re : Jean-Denis Lejeune: «Je sais que Dutroux va sortir»

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 08/06/2016 11:27:20

À l’occasion des 20 ans de l’affaire, le papa de Julie a reçu « Soir mag » chez lui à Flémalle. Une interview à découvrir ce mercredi dans le magazine. En voici un extrait.

Image originale

Photo :
DOMINIQUE DUCHESNES

té 1996, l’affaire Dutroux éclatait dans toute son horreur. Jean-Denis Lejeune, le papa de Julie, revient une dernière fois sur le drame. Il nous a reçus chez lui, entouré de ses deux filles Nouma (3 ans) et Alya (9). Ses souvenirs, sa rage, sa nouvelle vie, ses quatre vérités. Voici un extrait de cette interview.

Pensez-vous que Dutroux va sortir ? Et que ferez-vous alors ?

Je sais que Dutroux va sortir. Le système carcéral n’est pas conçu pour garder quelqu’un enfermé toute sa vie. Il sortira donc tôt ou tard. Et je ne sais pas comment je réagirai. Je préfère ne pas y penser maintenant.

Vingt ans après, l’affaire Dutroux hante toujours la Belgique. La dernière série de la RTBF, Ennemi Public, est inspirée de ces faits. Vous avez regardé ?

Sincèrement ? Je me suis endormi lors du premier épisode ! Ma femme Alao voulait que l’on regarde pour se faire une idée mais je n’ai pas trop accroché… Cela ne me gêne pas que des cinéastes, des réalisateurs s’inspirent de faits réels pour des films ou des séries. L’affaire Dutroux a marqué toute la Belgique, et même le monde entier. Ce qui me choque plus, c’est cette pièce de théâtre jouée actuellement sur la vie de Dutroux et interprétée par des enfants. On y voit une petite fille qui joue Sabine Dardenne et qui doit se déshabiller. Je trouve cela choquant et inutile.

Lorsque l’on se promène en rue avec vous, on voit que tout le monde vous reconnaît ou veut vous parler. Ce n’est pas un peu pénible, 20 ans après ?

Vingt ans après, des gens viennent encore me présenter leurs sincères condoléances. D’autres veulent aussi me parler de leurs problèmes, avec la justice notamment. Mais ils me prêtent des pouvoirs que je n‘ai pas. Je donne des conseils, des relais, mais pas plus. Je ne suis pas médecin, psychologue, magistrat ou Superman ! Oui, c’est lourd et pénible, mais je comprends ces gens qui ont des choses à dire et que personne n’a jamais écoutés. Si cela les aide de me parler, alors c’est avec bon cœur. Par contre, je n’aime pas les gens qui n’osent pas me parler mais qui prennent des photos de moi en vacances à la piscine, avec leur smartphone, en pensant que je ne les vois pas…

Sur les réseaux sociaux, on lit parfois que « Jean-Denis Lejeune a profité de son malheur pour avoir une vie meilleure ». Que répondez-vous à ceux qui disent cela ?


Personne n’a jamais osé me le dire en face, mais je lis tous les commentaires sur les réseaux sociaux. Je sais ce que l’on dit. Cela fait mal, même si j’ai appris à me blinder au fil des années. Je lis aussi des commentaires blessants à l’égard de ma femme Alao, qui ne le vit pas très bien non plus. Ces gens sont bêtes et méchants. Ils ne me connaissent pas et inventent des histoires. Et je n’ai qu’une chose à répondre : je n’ai jamais profité financièrement de cette situation, et je mets quiconque au défi de prouver le contraire !

Interview complète dans « Soir mag » de ce mercredi 8 juin.

http://www.lesoir.be/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
2 + 9 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10