|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
17 Personne(s) en ligne (17 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 17

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Re : Gino et Carine Russo se sont livrés au « Soir » vingt ans après l’enlèvement de leur fille Melissa par Marc Dutroux. : «La grande réconciliation? Jamais»!

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 05/07/2016 14:20:36

Ils avaient d’abord pensé à partir à l’étranger pour le vingtième anniversaire de l’enlèvement de leur fille Melissa et de son amie Julie. Finalement, Gino et Carine Russo sont restés à Grâce-Hollogne, où ils ont reçu Le Soir. Le 24 juin, un jour plus douloureux que les autres ? « Ma fille me manque tous les jours, pas que le 24 juin, mais les médias le rendent particulier », expose Gino Russo.

Vingt ans après, le papa de Melissa ne décolère pas sur la magistrature. « Je reste en conflit avec la magistrature, les avocats. Beaucoup moins avec les services policiers. Je les ai côtoyés, j’ai vu qu’ils étaient de bonne foi, et qu’ils étaient un peu coincés par la hiérarchie. Mais durant ces années, j’ai trouvé un air supérieur pris par la magistrature. (…) Pour qui se prennent-ils ? »

Lorsqu’on les interroge sur un éventuel sentiment de vengeance, leur réponse fuse. « On est détaché de cela, parce qu’on avance, il y a la vie, on continue nos routes. Il y a un fils, la vie se poursuit et on ne reste pas bloqués là-dessus. Mais il ne faut pas me provoquer et qu’on vienne me parler de pardonner, de libérer tout le monde et de réinsérer Dutroux. Non !, la grande réconciliation, c’est jamais », s’exclame Carine Russo.



► La Belgique est-elle toujours hantée par l’affaire Dutroux ? Notre journaliste Marc Metdepenningen a répondu à vos questions

Lire la suite...
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
8 - 1 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10