|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
22 Personne(s) en ligne (22 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 22

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Affaire Dutroux: J-D Lejeune ( papa de Julie) reçoit un soutien en or des Etats-Unis dans son combat contre la libération de Dutroux: «Il est un danger évident pour la société»

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 20/02/2018 10:25:45

L’annonce d’une éventuelle libération de Marc Dutroux n’a pas mis beaucoup de temps à traverser l’Atlantique. Samedi, trois jours à peine après la sortie du livre controversé de Bruno Dayez, Jean-Denis Lejeune recevait déjà une longue lettre d’Elisabeth Yore, une avocate générale américaine considérée comme LA spécialiste mondiale des droits des enfants. Un avis qui compte dans la communauté.

Et d’emblée, celle qui a bien connu l’affaire Dutroux en 1996-1997 ne mâche pas ses mots en plantant le décor : « J’ai d’abord pensé à une mauvaise blague ! », écrit-elle. « Libérer Marc Dutroux de prison ? Mais hélas, non… »

« Son nouvel avocat estime donc que sa remise en liberté serait appropriée et légitime car, dit-il, on l’a laissé pourrir dans des conditions épouvantables, apocalyptiques. Maître Dayez, la prison de Nivelles n’a rien à voir avec le cachot suffocant, froid et humide dans lequel les petites Julie, Melissa, Sabine et Laetitia ont subi les pires sévices. »

>Pour elle, d’après le système de profilage utilisé par le FBI (la police fédérale américaine), Marc Dutroux est considéré comme un « criminel à haut risque avec une probabilité extrêmement élevée de récidive. »

>Elisabeth Yore en profite pour rappeler les déclarations de Marc Dutroux à son ancien avocat de l’époque, Maître Julien Pierre.

>Pour elle, la mégalomanie meurtrière de Marc Dutroux signifie « qu’il est un danger évident et inévitable pour la société. Les enfants belges ne seront en sécurité que s’il reste en prison. »

Lire les articles qui vous intéressent ->
http://www.sudinfo.be/id40111/article ... is-dans-son-combat-contre
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10