|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
22 Personne(s) en ligne (20 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 22

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Affaire Dutroux: Jean-Denis Lejeune amer envers le monde politique à propos du projet de libération de Marc Dutroux.

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 17/09/2018 09:39:00

«Je suis dégoûté du manque de réaction»

Alors qu’il n’a cessé de se démener ces derniers mois contre le projet de libération anticipée de Marc Dutroux, Jean-Denis Lejeune constate aujourd’hui amèrement qu’il n’a reçu aucun soutien du monde politique.

Si le papa de Julie s’est lancé il y a huit ans en politique (au cdH), c’était pour faire bouger les choses au niveau législatif. Il avait l’ambition de devenir député fédéral, là où on vote les lois et où on peut infléchir la politique du gouvernement. Notamment en matière de libérations conditionnelles de détenus qui sont jugés très dangereux.

Moins d’un an aujourd’hui avant le prochain scrutin fédéral (en mai 2019), l’homme est amer. « Quand je vois comment je me suis démené depuis février contre le projet de l’avocat Bruno Dayez de faire sortir Dutroux sous conditions, et que personne au niveau politique n’est venu me proposer quelque chose, voire même simplement me soutenir, je suis dégoûté », explique-t-il. « Alors que je sais pertinemment bien que 99 % de la population pensent comme moi ! ».

http://www.sudinfo.be/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
7 - 0 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10