|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
12 Personne(s) en ligne (12 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 12

plus...

 gooogggglllleeee
Google refuse et rejette le site maintenant.
J'ai donc rejeté les PUB qui s'affichaient et participaient au financement de sos-enfants car NON rémunéré.
CITATION mail :

À l'attention du propriétaire de http://sos-enfants.org/ :

La Search Console a identifié 3 nouveaux problèmes sur votre site en lien avec Ergonomie mobile :
Problèmes majeurs
Les problèmes suivants ont été détectés sur votre site :
Texte illisible, car trop petit
Fenêtre d'affichage non configurée
Éléments cliquables trop rapprochés
Nous vous recommandons de corriger ces problèmes au plus vite afin d'optimiser le placement de votre site dans la recherche Google.

Moralité : ils cherchent à prendre le contrôle sur le site .


 Pour sauver Sos Enfants . Org
Si vous pensez que ce site, Domaine doit vivre et continuer à vous informer, Vous pouvez nous faire un petit cadeau d'anniversaire à Nounoursaris le 07/ 04 et Galopin le 05/04, le nom de JC Masse au départ..
nous capitalisons 150 ans à nous deux.
Depuis 22 ans nous portons à bout de bras le contenu de sos-enfants.org







Merci pour ce geste aussi minime soit il.

Catherine, Sylvie, Maria, Axelle et Élisabeth ont aujourd’hui entre 46 et 54 ans. Bien avant Julie et Mélissa, Ann et Eefje, elles ont été les premières victimes de Marc Dutroux et Michelle Martin, ELLES N’OUBLIENT PAS !

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 13/01/2020 13:02:27

Il y a 35 ans, Marc Dutroux et Michelle Martin enlevaient leurs premières victimes.
Catherine, Sylvie, Maria, Axelle et Élisabeth ont aujourd’hui entre 46 et 54 ans. Bien avant Julie et Mélissa, Ann et Eefje, elles ont été les premières victimes de Marc Dutroux et Michelle Martin.

Toutes disent qu’elles n’oublieront jamais, mais elles ont refait leur vie en tentant de se reconstruire après avoir croisé, jeunes, la route du Monstre de Marcinelle. L’éventualité qu’un jour Dutroux sorte de prison les met en colère : "C’est un récidiviste !"

En avril 1989, après trois ans de détention préventive et suite aux aveux d’un complice, la sanction tombe pour les accusés : Marc Dutroux écope de treize ans et demi de réclusion ; Michelle Martin, de cinq ans ; et leur complice Jean Van Peteghem, de six ans.

Trente-cinq ans après le premier enlèvement perpétré par Dutroux, en janvier 1985, La DH s’est replongée dans l’histoire de ces victimes oubliées de l’homme le plus détesté du pays. On se souvient que la prison n’avait pas empêché Dutroux et Martin de commettre ensuite les actes atroces pour lesquels ils ont été condamnés à Arlon en 2004. On comprend que Michel Lelièvre, récemment libéré sous conditions, avait repris le rôle tenu par Jean Van Peteghem dix ans plus tôt. On découvre aussi le récit de ces jeunes femmes, premières victimes de Marc Dutroux.



Cet article est réservé aux abonnés de la DH.be -> https://www.dhnet.be/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
9 - 8 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10