|Bienvenu(e) Visiteur|
block control Home  •  SOS-Infos  •  Recherche  •  Les Photos non rsolues block control

 Connexion

 Qui est en ligne
15 Personne(s) en ligne (15 Personne(s) connectée(s) sur Les nouvelles)

Utilisateurs: 0
Invités: 15

plus...

 Les nouvelles quotidiennes du suivi des dossiers publiés sur le site...
DISPARITION D’ADRIEN FIORELLO À FIRMINY : ENTRE ESPOIR ET INCERTITUDE... Écoutez sa maman dans les messages audio . Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2019 13:29
Maison de l'horreur: Les époux Turpin plaident coupable d'avoir torturé leurs enfants. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 23/02/2019 13:17
Meurtre de Martine Escadeillas.le suspect du meurtre de Martine Escadeillas reste en détention provisoire. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2019 19:24
L'horrible Calvaire de Fiona ! SCANDALEUX !le verdict de la cour d'assises du Puy-en-Velay annulé, Cécile Bourgeon libérée. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2019 18:45
REPLAY - Peut-être la fin de 32 ans de mystère ! Martine Escadeillas, 24 ans, avait disparu dans la banlieue de Toulouse en 1986... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 20/02/2019 12:42
Nordahl Lelandais : comment la cellule Ariane a fait le tri parmi les 900 dossiers non élucidés. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 18/02/2019 09:34
Le procès du meurtrier présumé de Patricia Bouchon s'ouvre dans un mois... Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 15/02/2019 11:36
Meurtre de Martine Escadeillas en 1986 : l'accusé réclame sa remise en liberté. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 13/02/2019 10:04
Attentat contre le couple de policiers à Magnanville: deux personnes en garde à vue. Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 12/02/2019 12:21
Le grêlé : L'incroyable témoignage en direct dans "Crimes et Faits Divers" d'une femme qui pense avoir identifié un violeur et tueur . ( vidéo) Les nouvelles Walda Colette Dubuisson 08/02/2019 08:03

Re : Suivi social de Bastien, mort dans un lave-linge : le Département sur la sellette!

Posté: Walda Colette Dubuisson  Posté le: 10/09/2015 11:43:33

La famille de Bastien bénéficiait d’un suivi social. Les avocats n’ont pas manqué d’interpeller le Département en charge du dossier.

" Bastien est passé à travers tous les maillages des services sociaux qui étaient pourtant en alerte. C'est ce qui est terrible dans ce dossier ", confie Isabelle Steyer, avocate de l'association La voix de l'enfant.


Insalubrité et malnutrition


La famille, qui vivait dans des conditions insalubres, avait en effet fait l’objet de plusieurs informations préoccupantes, dont l’une émanant du parquet de Meaux. Des problèmes d’hygiène et de malnutrition de la fille aînée, aperçue au bord d’une fenêtre sans surveillance, avaient été signalés à plusieurs reprises… L’école maternelle avait aussi émis un signalement, notamment parce la fillette restait régulièrement en garderie à l’école jusqu’à 21 heures, sans que ses parents viennent la chercher. Par ailleurs, tandis que le père menaçait ” de balancer Bastien du 2nd étage “, la mère évoquait son intention de ” le jeter dans La Marne “.
Malgré toutes ces alertes, le conseil général restait compétent pour agir. « Que faut-il aux services sociaux pour considérer qu’un enfant se trouve en danger ?, a demandé Me Yves Crespin, avocat de l’association L’enfant bleu. Nous sommes très critiques envers la protection de l’enfance, dont le fonctionnement est inefficace ».

Ateliers de maquillage…


Pour l’association Enfance et Partage, Me Rodolfo Constantino, s’est étonné des mesures prises pour aider la famille de Bastien : des ateliers de maquillages et des conseils de coiffure pour la mère, Charlène… « N’y a-t-il pas un décalage choquant entre les problèmes soulevés et la nature de l’aide apportée ? », a demandé l’avocat.

En réponse, Christine Boubet, qui dirige les services sociaux de Département depuis 2009, a estimé que les efforts mis en œuvre n’avaient pas failli : « A aucun moment les enfants ne portaient des stigmates de maltraitance. Je n’entends pas que le Département porte la responsabilité de cet acte. Les parents, protecteurs et éducateurs de leurs enfants, sont responsables ».
La directrice a souligné que le Département, qui suit 5 000 familles, s’est constitué partie civile car « il a été atteint dans l’exercice de ses compétences ».


Agnès GAUDICHON-BRAÏK : http://www.journallamarne.fr/2015/09/ ... artement-sur-la-sellette/
Déposer un commentaire
Règles des commentaires*
Tous les commentaires doivent être approuvés par un Administrateur
Titre*
Nom*
Courriel*
Site internet*
Icône de message*
       
Message*
Adresse du lien Courriel Images Dans les images Émoticône Flash Youtube Code source Citation

Gras Italique Souligné Barré  À gauche Centre À droite  


Cliquez sur Prévisualiser pour voir le contenu en action.
Options*
 
 
 
Code de Confirmation*
3 + 3 = ?  
Entrez le résultat de l'expression
Maximum de tentatives que vous pouvez essayer : 10