Le nombre d'enfants trisomiques a plus que doublé en dix ans.

Date 13-07-2014 | Sujet : La santé des enfants

L'éthicienne de la médecine Ruth Baumann-Hölzle s'exprime : «Aujourd'hui, les femmes deviennent mère plus tard qu'avant. Cela a des conséquences biologiques, car les risques augmentent pour la mère et l'enfant».
Le nombre d'enfants nés trisomiques a plus que doublé depuis 2003 en Suisse. En un peu plus de dix ans, il est passé de 40 à 89, ce qui fait en comparaison du total des naissances de 0,56 à 1,08 pour mille.

En 2003, 71'848 sont nés en Suisse, contre 82'164 en 2012. C'est ce que révèle la statistique médicale 2014 des hôpitaux de l'Office fédéral de la statistique (OFS), publiée par l'Ostschweiz am Sonntag et que l'ats s'est procurée.

L'éthicienne de la médecine Ruth Baumann-Hölzle, interrogée par le journal alémanique, avance une cause envisageable de cette augmentation, malgré la possibilité de diagnostiquer la trisomie: «Aujourd'hui, les femmes deviennent mère plus tard qu'avant. Cela a des conséquences biologiques, car les risques augmentent pour la mère et l'enfant».

Le nombre des avortements a en revanche reculé en Suisse
. Il est passé de 10'853 en 2012 à 10'444 en 2013, selon les chiffres de l'OFS. Parmi les femmes résidant dans le pays, le taux d'interruptions volontaires de grossesse (IVG) est de 6,4 pour 1000 femmes entre 15 et 44 ans.

(ats/Newsnet)

http://www.24heures.ch/



Cet article provient de Sos-enfants
https://www.sos-enfants.org

L'adresse de cet article est :
https://www.sos-enfants.org/modules/news/article.php?storyid=428